+32 4 227 76 74
  • church1

F.B.F.P. - Fédération Belge Francophone de Pétanque

Accueil

COMMUNIQUÉ AISF - AVANCEMENT DES AIDES
DE LA RÉGION WALLONNE & DE LA FWB.

Comme vous en avez déjà été informés, les Ministres wallons Jean-Luc Crucke et Christophe Collignon ont débloqué une enveloppe très importante (22 millions d’euros) pour soutenir les clubs sportifs situés sur le territoire de la Wallonie et membres d’une fédération reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB).

Le processus d’opérationnalisation de la mesure suit son cours actuellement. L’AISF relève, avec le concours des fédérations, les clubs et leur nombre de membres par commune wallonne. Le Gouvernement wallon donnera ensuite, via une circulaire, aux communes les montants et les clubs pouvant bénéficier de cette aide. Ni les clubs ni les autorités communales ne doivent donc prendre d’initiatives à ce stade. Les Ministres compétents, le SPW, l’AISF et les fédérations sont à pied d’œuvre.

Par ailleurs, dès la mise en place de cette mesure en Wallonie, l’AISF a interpellé les Ministres Bernard Clerfayt pour la Région de Bruxelles-Capitale et Isabelle Weykmans pour la Communauté germanophone afin que des mesures soient également prises par leurs gouvernements pour ne pas créer de « discriminations » entre clubs faisant partie d’une même fédération, mais étant situés sur des territoires différents. À l’heure d’écrire ces lignes, nous n’avons pas eu de réaction officielle de leur part.

Notons enfin que l’aide de 6 millions d’euros dégagée par la Ministre des Sports en FWB, Valérie Glatigny, suit également son processus administratif, que les fédérations devraient être en mesure de la répercuter vers leurs clubs très prochainement et, qu’en outre, le challenge « j’me bouge pour mon club 2.0 » doté d’une enveloppe de 1,2 million d’euros bat son plein.

L’AISF se réjouit que ces aides substantielles aient été dégagées pour aider le mouvement sportif à faire face à cette crise majeure. Bien entendu, elles ne permettront peut-être pas partout d’éviter les grosses difficultés financières ni la perte des membres et des bénévoles et évidemment il faut que les clubs bruxellois et ceux de la Communauté germanophone puissent aussi être mieux aidés et, bien entendu, d’autres mesures seront nécessaires pour la relance. Toutefois, l’AISF et les fédérations sont heureuses d’avoir été entendues et de collaborer avec les autorités à la mise en œuvre de ces mesures. Reste enfin à espérer que la situation sanitaire permettra au monde sportif de reprendre pleinement ses activités le plus rapidement possible et que le sport et son importance pour la santé physique et mentale seront bien (mieux) pris en compte dans les décisions futures du Codeco.

AISF - PROTOCOLE SPORTIF ADAPTÉ AU 27 MARS 2021.

La Ministre nous demande de relayer les nouveaux protocoles ainsi que son communiqué ci-dessous :
La situation sanitaire reste, vous le savez et vous l’avez entendu, plus que préoccupante.
A cet égard, il nous revient, encore une fois, de faire respecter les règles édictées par le protocole adapté et annexé.
Je rappelle l’importance des gestes barrières et la limitation des contacts qui restent les meilleurs outils afin d’enrayer la propagation du virus.
La principale modification apportée concerne la pratique sportive pour les personnes à partir de 19 ans. La taille du groupe est désormais fixée à 4 personnes, entraineur compris.

Par ailleurs, les formation s à vocation sportive, managériale ou sécuritaire basculent sous la réglementation « code rouge » de l’enseignement de promotion sociale.
Les stages sportifs durant les prochaines vacances scolaires pourront bien avoir lieu mais uniquement en externat. Il est recommandé que les activités pour les enfants jusqu’à 12 ans accomplis se déroulent à l’extérieur.
Les dérogations prévues notamment pour nos centres de formation, y ce compris pour les journées de détection, nos sportifs sous statut ainsi que pour les étudiants inscrits en Haute école ou à l’université restent d’application.
Les prochaines semaines seront déterminantes. Le mouvement sportif doit préserver son exemplarité aux yeux de la société et jouer la carte du collectif.

PROTOCOLE ADAPTÉ  TABLEAU DE LA SYNTHÈSE DES MESURES

COMMUNICATION DU PRÉSIDENT FÉDÉRAL A LA SUITE DE LA RÉUNION DU COMITÉ DE CONCERTATION DU VENDREDI 06 MARS 2021.

Messieurs les Présidents de Provinces,
Mesdames, Messieurs les Présidents de Clubs,

Mesdames, Messieurs les membres affiliés de la F.B.F.P.,
Amis boulistes.

Nous approchons à grands pas de la fin de la saison que je n’ose même pas qualifier de saison sportive.

Voilà un an maintenant que nous subissons les conséquences de cette pandémie mondiale au travers de mesures plus contraignantes les unes que les autres. Notre activité sportive, comme bien d’autres, a purement et simplement été mise à l’arrêt par mesure prophylactique, entraînant parfois les plus grandes interrogations et menant irrémédiablement à toutes les frustrations qui nous habitent.

Nous sommes tous en manque de rencontres, sociales ou sportives, en manque de concours et de compétitions, en un mot, nous sommes tous en manque de pétanque.

Le Comité de Concertation (Codeco) s’est une fois de plus réuni le vendredi 6 mars dernier et a amorcé une lente décrue en matière de mesures restrictives. Pas grand-chose pour le sport me direz-vous, si ce n’est que la bulle passe de 4 à 10 personnes, moyennant le respect des mesures sanitaires. C’est un premier pas.

Je voudrais, avant de poursuivre, vous informer que la F.B.F.B. n’endossera pas le rôle d’organe régulateur ou répressif que certains voudraient absolument lui voir dévolu. En effet, je reçois personnellement quasi quotidiennement, des mails, messages, captures d’écran, pour m’aviser de tournois organisés, rencontres en tout genre, règles ‘non respectées’, et j’en passe.

Que ceci soit bien clair pour tout le monde, la fédération n’engagera certainement pas une chasse aux sorcières afin de faire respecter les décisions gouvernementales imposées. Ce n’est pas notre rôle.

Chacun connaît les mesures édictées et chacun prend ses responsabilités. Voilà un an que nos libertés individuelles sont mises à mal. Je n’entrerai pas dans le débat de la pertinence des mesures, mais je peux néanmoins comprendre que cela devient de plus en plus difficile, voire insupportable pour pas mal d’entre nous.

Il appartient donc à chacun de mettre en pratique ce qui est imposé, en fonction de sa propre sensibilité et surtout de sa possibilité personnelle à l’appliquer.
Il me paraissait primordial d’apporter cette précision avant tout.
En cette matière, le débat est donc clos.

SUITE DE LA COMMUNICATION...


L’AES et l’AISF vous proposent des formulaires pour l’enregistrement des coordonnées des participants à des séances de sport suite aux décisions du CNS du 27 juillet dernier et à l’arrêté ministériel du 28 juillet 2020 stipulant que les coordonnées, qui peuvent se limiter à un numéro de téléphone ou une adresse e-mail, d’un visiteur ou participant par ménage, doivent être enregistrées à l’arrivée dans les lieux.

Ces documents ont été rédigés au mieux afin que le RGPD soit respecté.
Les données doivent être détruites après 14 jours calendrier et les visiteurs ou les participants doivent expressément donner leur accord. Les visiteurs ou les participants qui ne laissent pas leurs coordonnées se voient l’accès refusé à l’établissement à l’arrivée.


S’il existe une version pour la Wallonie et une autre pour la Région de Bruxelles/Capitale, c’est parce que, d’une part, les organismes compétents pour la protection des données sont différents en fonction des Régions et que, d’autre part, les formulaires bruxellois ont été faits dans les deux langues FR/NL.

FORMULAIRE TRACING WALLONIE FORMULAIRE TRACING BWBC

Dernières News

REPORT A.G. STATUTAIRE

Les conditions sanitaires actuelles nous empêchent de réunir physiquement le Conseil d'Administration de la Fédération pour la tenue de l'A.G.S.

Nous sommes donc contraints de la reporter au samedi 29 mai 2021 en espérant pouvoir organiser cette réunion dans un contexte plus favorable.

Dans l'attente du plaisir de vous entendre ou vous voir, recevez, nos salutations les plus cordiales.

Pour le C.A.,
Dominique Withofs
Secrétaire général

Vade Mecum 2021 - 2022

Le Vade Mecum des secrétaires est disponible ici.
Retrouvez-le également via notre menu principal :
"
Documents - Documents divers - Vade Mecum secrétaire ".

COMMUNICATION A.I.S.F.

Comme annoncé depuis plusieurs semaines, et suite à un appel de la Ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour une « union sacrée pour le sport », le Ministre wallon des Infrastructures sportives, Jean-Luc Crucke, a analysé toutes les possibilités pour apporter une aide wallonne directe aux clubs sportifs. La piste la plus aboutie consistait en un soutien régional, sous forme de prêt, aux clubs sportifs constitués en ASBL, pratiquant leurs activités dans une infrastructure sportive située sur le territoire de la Wallonie et affiliés à une fédération sportive reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles, afin d’assurer la pérennité des activités au sein des infrastructures sportives.

Lire la suite de l'article...

TRAVAIL ASSOCIATIF OU VOLONTARIAT

Depuis le 1er janvier de cette année, une nouvelle loi encadre le « travail associatif ».
Bien que l'on déplore la surcharge administrative et la fiscalité imposée par ce nouveau système, un guide pour vous aider à mieux le comprendre ainsi qu’une fiche reprenant les différents statuts possibles pour les collaborateurs sportifs ont été rédigés par l'a.i.s.f.


Guide Travail Associatif   Statut Collaborateur Sportif    

Avec Coronalert, protégez-vous les uns les autres.

Accédez au site

Coronalert est une application gratuite. Téléchargez l'application.
Vous restez anonyme.

L'entraide, c'est aussi ça... !

Je reste chez moi.
Tu restes chez toi.
Nous sauvons des vies...

Prévention Coronavirus

Quelques mesures préventives pour réduire et contrer le risque d'infection lié au coronavirus ...

A l’instar de la grippe saisonnière, attraper le coronavirus peut être évité à condition de respecter quelques règles simples
rappelées tant par l’Organisation mondiale de la santé que par les différentes autorités locales.